paysagiste, entretien parcs et jardins à Joze (Auvergne) 06 15 99 22 65

Le rempotage

Le rempotage est une étape indispensable à la bonne croissance d’une plante d’extérieur ou d’appartement. Le printemps est la période la plus propice pour faire cette opération assez simple à réaliser à condition de suivre quelques règles de base.
– Quand faut-il envisager un rempotage ?

Le rempotage d’un cymbidiumLe pot, la potée ou la jardinière sont des espaces clos et une plante qui se développe correctement se sentira rapidement à l’étroit. Il y a des signes annonciateurs comme :

* l’arrêt du développement de la plante,
* sa sensibilité aux maladies,
* un jaunissement du feuillage
* ou des racines qui cherchent à s’échapper du pot.

Cela peut-être aussi tout simplement le fait que le pot n’est plus adapté aux dimensions de votre plante (votre pot bascule un peu trop facilement !).

Quand rempoter ?

Le printemps est la période la plus favorable pour un rempotage car elle correspond à la reprise de la végétation. Il faut par contre éviter la période hivernale ou les plantes sont au repos. Le rempotage pourrait avoir pour effet de déclencher une reprise de la végétation.

Quel pot choisir ?

Vous choisirez votre pot en fonction de votre plante, c’est à dire qu’il doit être en proportionnel au feuillage. N’installez un grand ficus dans un petit pot ! La plante une fois installée ne doit pas basculer au premier coup de vent non plus. Un pot en terre cuite apportera par son poids déjà une certaine stabilité par rapport à un pot en plastique.

Choisissez un pot d’un diamètre supérieur de 4 ou 5 cm par rapport au pot précédent. Un pot neuf ou correctement nettoyé et désinfecté est préférable. Vérifiez que les orifices au fond du pot soient bien dégagés pour éviter la stagnation de l’eau, ajoutez-en si nécessaire.

Quel terreau faut-il choisir ?

Vous choisirez un terreau en adéquation avec votre plante. Une orchidée n’aura pas les mêmes exigences qu’une plante verte d’intérieur ou qu’un cactus. Vous trouverez dans le commerce spécialisé des terreaux prêts à l’emploi.

Comment rempoter ?

1. Retirez la motte de votre plante de son ancien pot. Veillez à ne pas blesser les racines et cassez le pot si nécessaire. Retirez la terre en surface de la motte
2. Placez des morceaux de pot ou des cailloux sur les orifices au fond du pot pour éviter que le terreau ne s’échappe. Vous poussez aussi disposer une couche de billes d’argile sur 2 ou 3 centimètres pour améliorer le drainage.
3. Mettez votre plante en place au centre du nouveau pot.
4. Ajoutez le nouveau terreau entre la motte et la parois du pot en vous aidant d’un bout de bois par exemple pour le faire pénétrer jusqu’au au fond du pot et pour le tasser légèrement.
5. Terminez le rempotage par un bon arrosage qui aura aussi pour effet de tasser la terre et laissez la motte se ressuyer
6. Une fois ressuyée, installez votre plante à sa place définitive.

Faut-il rempoter une nouvelle plante achetée ?

Les plantes achetées dans les jardineries ou dans les grandes surfaces de bricolage sont bien souvent cultivées dans des mélanges à base de tourbe pure ou presque, donc pauvres en éléments nutritifs. Elles sont aussi bien souvent à l’étroit. Un rempotage s’impose.

Source : http://www.aujardin.info/fiches/rempotage.php